Le 21 novembre 2019 à 14h 30 à Menton

L’accumulation de déchets de plastique dans la nature est une des grandes préoccupations environnementales de notre temps non seulement pour la biodiversité marine mais aussi pour la santé humaine. La grande majorité du plastique aquatique existe sous forme de microplastiques, véritables éponges à polluants. De même taille que le plancton, ils sont ingérés par les poissons et ils remontent ainsi la chaîne alimentaire jusqu’à l’homme. Nous verrons quels sont les solutions possibles et les actions qui peuvent être menées pour éradiquer cette pollution.

Maria Luiza Pedrotti est chercheur au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et travaille au Laboratoire d’Océanographie de Villefranche. Elle est docteur de l’Université Pierre et Marie Curie de Paris. C’est une spécialiste de l’océanographie et la coordinatrice de l’Expédition TARA Méditerrané, première expédition d’envergure consacrée à l’étude des microplastiques sur la santé et le fonctionnement des écosystèmes en Méditerranée.