Samedi  21 septembre 2019 à 18h à Auron

Les microalgues sont des microorganismes omniprésents dans notre écosystème. Elles ont un fabuleux  potentiel encore inexploité: grâce à l‘énergie solaire, certaines espèces peuvent doubler leur masse chaque jour. Elles constituent un prodigieux réservoir de produits pour les industries agroalimentaire, cosmétique et pharmaceutique. Certaines espèces peuvent stocker des quantités importantes de lipides qui peuvent être transformées en biodiesel. Nous verrons quels progrès doivent encore être réalisés pour que nous roulions grâce à des algocarburants en 2030.

Olivier Bernard est directeur de recherche à l’Institut National de Recherche en Automatique et Informatique (INRIA). Il travaille à Sophia-Antipolis sur la modélisation et le contrôle des écosystèmes artificiels. Il est ingénieur de l’Ecole centrale de Lyon et docteur de l’Université Pierre et Marie Curie à Paris. C’est un spécialiste de l’utilisation biotechnologique des microalgues.