Jeudi 5 septembre 2019 à Sospel

Quels rapports entretiennent les êtres vivants, l’être humain aux différents stades de son développement avec l’énergie ? Nous aborderons ces questions au travers d’une présentation des grands bilans énergétiques planétaires. La dernière partie de la conférence reprend le problème du positionnement des sociétés humaines par rapport à leurs besoins en énergie du point de vue de l’approvisionnement en matières premières pour les activités économiques. Le modèle de l’économie dite délocalisée est replacé en perspective par rapport à ce que nous enseigne l’histoire du vivant, ce qui amène à reformuler différemment la question de l’impact environnemental de la production d’énergie. Cette vision alternative amène à une conclusion très en dehors des sentiers battus sur les limites qui se poseront aux sociétés de demain.

François Cauneau est Maître de Recherches à l’École Nationale Supérieure des Mines de Paris. Coordinateur de nombreux projets internationaux pour le compte du Programme des Nations Unies pour l’Environnement et l’Union Européenne, il a participé à l’élaboration des premiers systèmes d’informations numériques permettant d’intégrer les données d’océanographie spatiale dans les plans de lutte environnementale. Aujourd’hui il consacre ses travaux à l’adaptation des modèles de description locale de la Mécanique des Fluides Numérique pour la gestion des projets intégrant les Énergies Nouvelles et Renouvelables.