le jeudi 12 décembre 2019 à 19h à Biot

La drosophile ou mouche du vinaigre (Drosophila melanogaster) est la petite mouche qui vous embête en se posant sur vos fruits mûrs à partir du printemps. Cette conférence vous montrera comment et pourquoi elle a envahi des milliers de laboratoires dans le monde entier depuis plus d’un siècle. En effet, ce petit insecte présente de nombreux avantages pour mener à bien des études génétiques et moléculaires. Il est devenu le modèle idéal pour les recherches de base sur les maladies humaines et bien sûr pour l’élaboration de thérapies pharmacologiques. Vous pourrez ainsi découvrir le potentiel scientifique étonnant de cette si petite mouche et ne plus vous agacer de sa présence !

Maria Capovilla est chercheur CNRS à l’Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire (Valbonne, Sophia Antipolis). Elle possède une solide expérience en génétique de la drosophile et en biologie moléculaire acquise au cours de dix années de recherche au Baylor College of Medicine à Houston (USA). Elle a également travaillé sur l’immunité innée des mouches avec le prix Nobel Jules Hoffmann à Strasbourg et a été chef d’équipe à la Fondation Téléthon italienne. Elle travaille actuellement sur la drosophile comme modèle pour étudier le syndrome du X fragile dans l’équipe « Métabolisme de l’ARN et maladies liées au neuro-développement ».