Le vendredi 6 mars 2020 à 18h à Mandelieu, Espace Léonard de Vinci

Dans l’antiquité, le parfum joue un rôle essentiel dans la vie religieuse, les funérailles et dans la vie profane, tant pour la séduction que pour ses vertus thérapeutiques. Les parfums antiques sont réalisés par extraction de matières premières odorantes (plantes à parfum, fleurs, gommes-résines, épices…) par des huiles végétales (ben, sésame, raifort, amande, olive). Dans le cadre de nouvelles découvertes archéologiques sur les sites de Délos (Grèce), Paestum, Herculanum et Pompéi (Italie) nous avons étudié la reconstitution des parfums antiques. Comment étaient fabriqués les parfums antiques ? Quelles notes olfactives les caractérisaient ? Quelle est leur composition chimique ? Le projet SEPLASIA (du nom de la place de Capoue où les parfumeurs fabriquaient et vendaient leurs parfums) mené par des chimistes et des archéologues vise à répondre à ces questions.

Xavier Fernandez est professeur à l’université Côte d’Azur (UCA) où il travaille dans l’Institut de Chimie (UCA/CNRS). Il dirige le Master FOQUAL qui forme des cadres aux métiers de la chimie analytique, de la formulation et de la qualité dans les domaines de la pharmacie / parapharmacie, des produits vétérinaires, de l’agroalimentaires, de l’hygiène et sécurité, des cosmétiques, des arômes et parfums et le MSc « Management of Flavour & Frangrance Industry ». Ses activités de recherche sont centrées sur la chimie analytique, les produits naturels et les arômes, parfums, cosmétiques.